VOTRE MAGAZINE N° 93 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 93 EST EN KIOSQUE

La Nature Souveraine

06 Déc La Nature Souveraine

L’Alta Ribagorça reste une terre sauvage. Si ses eaux sont en partie domptées, l’exubérance de sa végétation, la turbulence de son relief offrent de grands espaces vierges idéaux pour la randonnée été comme hiver. Dotée d’un immense parc naturel et striée de sentiers balisés, la comarque a tout pour séduire ceux pour qui tourisme rythme avec activités physiques et plein air, en toutes saisons. Le parc d’Aigüestortes et de l’estany de Sant Maurici que son nom place déjà sous le signe des eaux, occupe le nord-ouest de la comarque et se prolonge sur le Pallars voisin.

Convivialité montagnarde

Sa géologie glaciaire lui confère un relief abrupt d’éboulis, de cirques et le constelle de plus de 200 étangs de toutes formes et couleurs, dominés par plusieurs pics qui dépassent les 3 000 m, dont le Comaloforno (3 033 m). On y trouve à peu près tous les paysages, des prés, des cultures, des forêts à feuilles caduques, des conifères, des alpages et des barrières rocheuses, un véritable conservatoire du milieu naturel pyrénéen. Bonne nouvelle, le parc est ouvert tout l’hiver et propose toute une série d’itinéraires en raquettes ou à pied, selon le niveau d’enneigement. Et ce n’est pas tout ! Le parc propose aussi des débats sur l’environnement et sur la faune, des concours de photo, des expositions, des rencontres, pour faire de ce tête-à-tête avec la nature un moment de convivialité montagnarde chaleureuse. Car Aigüestortes est beaucoup plus qu’un parc, c’est un laboratoire écologique dans le meilleur sens du terme, qui participe autant à l’émerveillement du visiteur qu’à son éducation environnementale.

Informé et guidé

L’entrée se fait à Boí où se trouve le centre d’accueil dûment balisé. Vous y trouverez toute l’information nécessaire pour optimiser votre visite, mais aussi des guides spécialisés en toutes saisons. Vous pouvez choisir de passer d’un refuge à l’autre, avec le chemin « carros de foc », comme de vrais montagnards, en alternant raquettes et ski de fond, faire des photos de la faune locale, à savoir les vautours, les aigles dorés, les coqs de bruyère, ou les isards… À moins que vous ne préfériez suivre le guide le long des étangs perchés comme celui des Colomers ou celui de Sant Maurici, immense, ou encore opter pour les chemins du roman, entre Durro et son ermitage. Le parc est une véritable usine à émotions qui permet quasiment tous les sports de neige et de glace, de l’escalade de cascades glacées à la varappe, du ski nordique à la marche en raquettes, et de l’alpinisme à la marche sur glacier. On peut y jouer les trappeurs ou les explorateurs en toute sécurité dans un cadre naturel absolument grandiose, veillé par les sommets à la fois énormes et rapprochés et les regards inquiets des animaux en pleine liberté. Un paradis familial dans des paysages totalement vierges qui coupent le souffle et inspirent cinéastes et photographes de tous âges.

Un pays-parc

Plus on traverse l’Alta Ribagorça et plus on se demande pourquoi le parc ne l’englobe pas tout entière ! Ici, tout n’est que sentiers et chemins. Le chemin de l’eau qui suit les rivières d’un barrage à l’autre, entre Pont de Suert et Caldes de Boí et permet de découvrir l’énormité du travail des hommes, reste praticable en hiver, moyennant quelques précautions élémentaires, comme se renseigner sur les évolutions météorologiques ; les chemins du feu vous emmènent à la découverte des emplacements des faros et des sentiers de descente des falles, la route des anciens barons d’Erill éclaire sur l’influence de la féodalité, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Un pays à parcourir

D’ailleurs si vous voulez vous cultiver en faisant du sport, pensez au Romanic Trail qui vous fera découvrir la Vall de Boí en raquettes, sans rien perdre au passage de la beauté du site. Le GR 11 traverse la comarque et entraînera les plus aguerris d’entre vous sur les crêtes enneigées. Rien ne dit mieux finalement l’Alta Ribagorça que cette accroche trouvée par l’Office de Tourisme : « un país per caminar, un pays à parcourir ». Et pour cause, puisqu’ici plus encore qu’ailleurs ce sont les sentiers qui ont permis aux hommes de communiquer et de survivre malgré des conditions naturelles peu clémentes ! Si vous aimez le tourisme actif, l’hiver en Alta Ribagorça est fait pour vous.

Une fabrique

de souvenirs

Vous pourrez traverser des espaces vierges de toute empreinte humaine, au rythme du bruit de vos raquettes ou de vos skis dans la neige, dévaler tout schuss des dénivelés impressionnants, partir à la découverte du patrimoine, suivre les sentiers escarpés des muletiers, vous brûler la rétine à des paysages somptueux, vous cocooner dans la douceur d’un spa, dormir dans la chaleur inimitable d’un bon vieux refuge. L’Alta Ribagorça saura vous tricoter des souvenirs inoubliables et vous inciter à aller jusqu’au bout de vous-même.

Pas de commentaire

Poster un commentaire