VOTRE MAGAZINE N° 88 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 88 EST EN KIOSQUE

GAUDI FILS DE REUS

03 Fév GAUDI FILS DE REUS

La ville de Reus n’est pas passée à côté de sa chance. Tout le monde n’est pas le berceau d’un génie universel, devenu pour le monde entier un symbole absolu de la Catalogne ! Le Centre d’interprétation de l’œuvre de Gaudí est situé en plein centre-ville et abrite l’Office de Tourisme. Tout un symbole.

Un mausolée

Le Centre Gaudí s’étend sur trois étages. Au rez-de-chaussée se trouvent la boutique, qui regorge d’objets ornés en trencadís et de souvenirs représentant l’un ou l’autre des innombrables chefs-d’œuvre du maître, et l’Office de Tourisme, en quelque sorte placé sous l’égide de cette personnalité hors norme. Reus a créé un mausolée pour son citoyen le plus illustre, un temple pour accueillir son éternité.

Nature et intériorité

En effet, si Gaudí ne vécut à Reus que ses seize premières années, c’est ici qu’il va découvrir sa vocation, son amour infini pour la nature, sa foi profonde, son sens aigu de l’abstraction et des amis qui vont le suivre sa vie durant. C’est ici aussi qu’il va trouver les éléments de son langage architectural, en admirant le patrimoine roman et gothique et en marchant longuement dans la campagne, ou en observant son père et son grand-père dans leur atelier de dinandiers.

Genèse d’un génie

Ancrage dans la matière avec le difficile travail du métal, nostalgie de la grandeur catalane dans les ruines gothiques de Poblet, premières expériences graphiques avec le journal de son école, premiers émois mystiques, longues promenades censées apaiser les souffrances dues à ses rhumatismes, lorsque Gaudí part pour Barcelone étudier à l’Ecole d’Architecture, tout est déjà en place. L’étape suivante n’en sera que la magistrale révélation. Le Centre Gaudí prend toute la mesure de l’artiste et de son héritage.

Le modernisme

Le premier étage du centre, qui affiche en tout 1 200 m² d’espaces d’exposition, est donc consacré à « Gaudí et le modernisme », et permet de comprendre la genèse de l’œuvre d’un autre architecte, Lluís Doménech i Muntaner, lequel a modifié la physionomie de Reus, en en faisant une des villes les plus riches de Catalogne, en termes de patrimoine moderniste. Au passage, on découvre aussi les fidèles compagnons de Gaudí : les architectes Joan Rubió i Bellver, Domènec Sugranes ou Francesc Berenguer, tous de Reus.

Reus ville d’art

Un film remarquable « les rêves du modernisme » explique aux visiteurs la dimension européenne de l’Art Nouveau, avec un très joli focus sur le patrimoine de la ville, à savoir, plus de 80 bâtiments signés par des architectes proches du mouvement moderniste : Casa Navàs, Casa Rull, Casa Gasull, Institut Pere Mata, les façades ornementées de céramiques, de redans, de corniches se succèdent pour donner à Reus un charme inimitable, à la fois nostalgique et follement actuel.

Routes virtuelles

Un portail interactif permet d’ailleurs de suivre deux itinéraires magiques au fil des rues de la ville, la Route du Modernisme, qui débusque les moindres détails de façade, de fontaine ou de candélabre, et la Route Gaudí qui nous entraîne sur les lieux qui ont compté dans la vie du génie, comme sa maison familiale, rue Sant Vicenç, l’église Sant Pere où il découvrit sa foi, les Ecoles Pies où déjà, il dessinait les décors de théâtre et la maquette du journal scolaire…

Enigmes et mystères

Le deuxième étage du Centre Gaudí a l’ambition de faire entrer le visiteur dans les secrets du génie de Gaudí, une démarche extrêmement innovante qui rend la visite passionnante. Des maquettes interactives permettent de comprendre comment Gaudí a entrepris de défier les lois de la gravité en inventant des arches télescopiques, à partir de la technique millénaire de la voûte catalane, et comment il s’inspire du gothique et du roman.

Structure et ornement

L’extrapolation géométrique de formes présentes dans la nature, fleurs, arbres, animaux, fait apparaître tout le vocabulaire ornemental de Gaudí, comme si rien n’était plus logique et plus simple que cette transposition. Elle démontre chez l’architecte une totale assimilation des logiques de l’art baroque, l’ornement devenant élément architectural à part entière, destiné parfois à égarer les sens avec des trompe-l’œil ou des perspectives inédites.

Une œuvre codée

Enfin, le Centre explore le chef-d’œuvre absolu de Gaudí, la Sagrada Família en essayant de percer les mystères symboliques d’une œuvre qui apparaît comme une forêt de signes, une sorte de grimoire de pierre à déchiffrer comme un testament codé. Chaque détail est exploré, mis en lumière par l’ensemble, jusqu’à faire sens. L’utilisation des toutes dernières technologies en 3D et des maquettes rend l’expérience éminemment ludique.

Au-delà du temps

Enfin, le Centre Gaudí propose une chronologie de la Sagrada Família, avec toutes les phases de sa construction, réalisées et à venir d’ici 2026. Une animation bluffante. De salles en films, de maquettes en dessins, le Centre Gaudí propose une immersion dans le modernisme et une série de clés de compréhension de ce mélange de démesure et d’humilité, de cette folle liberté aussi, qui font le génie de l’enfant de Reus.

Pas de commentaire

Poster un commentaire