VOTRE MAGAZINE N° 93 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 93 EST EN KIOSQUE

La Baronne Thyssen

02 Juin La Baronne Thyssen

L’incroyable histoire d’une reine de beauté catalane d’origine plutôt modeste, devenue mannequin, actrice, croqueuse d’hommes, mère admirable, et finalement l’un des plus grands mécènes du monde, en même temps qu’un personnage de légende.

Maria del Carmen Rosario Soledad Cervera est née le 23 avril 1943 à Sitges d’un père catalan et d’une mère navarraise à qui reviendra la charge de l’élever après leur séparation. Elle fait ses études secondaires dans des établissements privés de Barcelone, puis Londres avant de terminer son cursus en Suisse. En 1961, les choses se précipitent lorsqu’elle est élue Miss Catalogne, puis Miss Espagne, avant de terminer troisième dauphine de Miss Univers ! Repérée par Hollywood, elle épouse, en 1965, l’acteur Lex Barker, de 24 ans son aîné, qui en décédant en 1973 lui légue sa fortune. Elle rencontre alors le producteur et play-boy vénézuélien Espartaco Santoni et devient sa femme… Pour un temps. Il se révèle en fait que l’indélicat personnage était bigame !

Une rencontre décisive

Quelques films, une liaison avec Robert Wagner, une aventure avec Al Pacino, un fils, et voilà que se profile l’un des aristocrates les plus riches du monde, le baron Heinz Heinrich Thyssen Bornemisza, propriétaire de l’une des plus belles collections d’art qui soit. Il l’épouse, adopte son fils, et l’initie à l’art et à la culture. à son instigation, il se rapproche de l’Etat espagnol (elle passe toujours ses étés à Sitges ou à Sant Feliu de Guixols) et entame des démarches pour que ses collections soient présentées en Espagne, un pays totalement inconnu de sa famille, traditionnellement tournée vers l’Italie et l’Europe centrale. Elles aboutiront en 1992, à la création du Musée Thyssen Bornemisza de Madrid. Après la mort de son époux, en 2002, la baronne adopte deux filles et devient un des plus grands mécènes du monde en termes d’art plastiques. Héritière de la maison de Lex Barker à Sant Feliu de Guixols, elle y organise depuis quelques années, à partir de ses somptueuses collections personnelles, des expositions qui font date. En 2017, elle crée un nouveau musée en Principauté d’Andorre. Deux infos à connaître : Le petit nom de la Baronne est Tita, et elle n’est pas plus baronne que vous et moi. La très sourcilleuse Cour d’Espagne ne lui reconnaît pas le titre et de son côté, l’Allemagne a aboli la noblesse depuis des décennies. Comme quoi, rien ne vaut la force de la légende…

Pas de commentaire

Poster un commentaire