VOTRE MAGAZINE N° 114 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 114 EST EN KIOSQUE

LA GASTRONOMIE DES REGIONS : Les Terres de l’Ebre

30 Sep LA GASTRONOMIE DES REGIONS : Les Terres de l’Ebre

Imaginez des chemins de dunes, de rizières frangées de vert, de plages en lisière d’horizon. Des chemins de halage aussi, le long du fleuve. Imaginez, le long des canaux, à fleur de vergers, d’autres promenades : les Terres de l’Ebre sont d’abord une dentelle de chemins. Un bouquet de saveurs, aussi.

C’est un pays de confins, à deux pas du Pays Valencien, à quelques encablures aussi de l’Aragon. De cette double proximité, il garde une langue belle, aux apports multiples charriés par les flots du fleuve nourricier depuis la plus haute antiquité. C’est un pays de mer, aussi, avec plus de 100 km de côte qui alternent criques, falaises, dunes, ports de plaisance et chemins de ronde. De quoi se laisser tenter par les langoustines et les cigales, les homards et les moules magnifiés par le riz local au sein de rossejats crémeux. Le littoral va de l’Ametlla de Mar à Les Cases d’Alcanar, au-delà de la ville baroque de Sant Carles de la Ràpita, en incluant les zones incertaines du delta du fleuve, là où il voit s’étreindre eaux douces et salées dans une chorégraphie d’oiseaux blancs, de voiles et de courants boueux.

Produits du Delta

Les ostrons, les huîtres bien pleines du delta, un peu plus grandes que leurs sœurs occitanes, valent le détour et se prêtent à de multiple déclinaisons. On vous servira aussi des couteaux grillés, des tellines en persillade et même du thon rouge élevé sur place. Le delta est une autre Camargue où est cultivé l’or blanc précieux, le riz. Ici on vous prépare un riz bomba mélangé à des cigales de mer, des seiches et du poivron, mais aussi une paella particulière qui comporte de la viande de poulet, lapin et cochon, des gambas ou encore du crabe. Devant vous, l’infini des flots à perte de vue, derrière vous, des montagnes magnifiques, abruptes, boisées, qui abritent le Parc Naturel dels Ports. Entre les deux, la plaine coule avec le fleuve. Premier arrêt à Amposta, la petite Venise du delta, son pont de Brooklyn, ses canaux, son front fluvial magnifique, puis remontée vers la capitale du pastisset, le savoureux chausson à la confiture de cheveux d’ange. La belle Tortosa, juive, arabe et renaissante a sacrifié le clocher de sa magnifique cathédrale gothique aux nécessités défensives du château installé dans l’ancienne casbah, son abattoir est devenu le musée de la céramique et son marché moderniste se contemple dans les eaux de l’Ebre. Plus haut, Miravet la Maure baigne sa falaise dans les flots et se penche sur le paysage comme une odalisque au miroir. L’artichaut se glisse dans les assiettes et le canard se prête à de multiples déclinaisons.

Beautés modernistes

Après les balcons de Mora d’Ebre et d’Ascó, le fleuve s’offre une échappée belle et dessine une boucle parfaite, presque fermée, à hauteur de Flix. La clotxa, le pan bagnat des terres de l’Ebre, arrosé des huiles du cru est un encas de roi, à moins que vous ne préfériez la baldana, le boudin au riz. De part et d’autres de l’Ebre, les caves modernistes de Gandesa et de Pinell de Brai racontent l’épopée des cathédrales du vin, tandis que les vignes concentrées de Terra Alta, les oliviers millénaires et les vignes du Montsià inscrivent une beauté patrimoniale vivante au cœur des paysages minéraux. Les Terres de l’Ebre affichent des appellations contrôlées prestigieuses. La vigne répond aux feuillages foncés des orangers et des mandariniers. Les rives du fleuve parfois ocellé d’îlots, sont longées par le GR92 qui reprend le chemin de la Sirga où passaient les mulets et les hommes qui hissaient autrefois les bateaux à fond plat vers l’amont. De rares ponts enjambent la rivière, souvent remplacés par des bacs pittoresques. Les Terres de l’Ebre sont un monde à part, labouré, irrigué, vivifié par le fleuve impassible. Ce monde singulier distille une sérénité tranquille, une petite musique qui ressource et reconstruit au fil des chemins.

Pas de commentaire

Poster un commentaire