VOTRE MAGAZINE N° 120 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 120 EST EN KIOSQUE

LA NOGUERA, IL NE MANQUE PLUS QUE VOUS

03 Juin LA NOGUERA, IL NE MANQUE PLUS QUE VOUS

Le slogan de la Noguera annonce la couleur « Amb tu gairebé ho tenim tot », (il ne manque plus que toi) : beau manifeste d’hospitalité que tout confirme, de la beauté des paysages à la pureté du ciel, des multitudes d’activités à partager à la singularité du patrimoine. Vite, à vos bagages !

Si la Noguera un don, c’est bien celui de surprendre ! à peine quitte-t-on les vastes plaines agricoles du sud, striées de routes droites et larges, que la montagne s’impose à l’horizon, au bout de routes de traverse, annoncée par des mamelons serrés et des collines abruptes, jusqu’aux formidables falaises du Montsec. Les villages sont presque tous construits à flanc de colline, surmontés de belles églises, souvent baroques aux frontons crantés parfois romanes et revisitées par le gothique, veillés par la silhouette décharnée d’une tour de guet ou d’un château. Il faut des kilomètres au minéral pour avoir raison des terres cultivées qui s’installent partout, occupant la moindre brèche arable. Vignes, oliviers, et amandiers posent une griffe de Méditerranée inattendue si loin de la mer, surtout au nord de la comarca, quand la terre s’assèche.

Toujours plus haut

Au bout de routes vertigineuses qui voient apparaître quelques forêts de conifères, le Montsec tout entier est un fabuleux mirador. En fait un double mirador, à la fois terrestre et céleste, car vous voilà au pays des étoiles ! La rareté de la pluie et la faible pollution lumineuse ont valu à plusieurs communes formant le Parc Astronomique du Montsec le label réserve Starlight certifié par l’Unesco. Plus des trois quarts de la région s’inscrivent dans cette dynamique. L’observatoire du Montsec, perché tout en haut, au bout de la route, est incontournable pour ne pas perdre une étoile de ce ciel considéré comme l’un des plus purs du monde. Il se prête à toutes les découvertes, surtout en famille, de jour comme de nuit, au point d’avoir forgé un mot pour décrire son incroyable pouvoir d’attraction : l’astrotourisme. Et le ciel ne s’arrête pas là… Les vallées d’Àger et de Meià, avec leur brusque élan vertical,  sont réputées pour le vol libre et accueillent les championnats du monde de parapente et d’aile delta. Dès que vous lèverez la tête, vous verrez s’épanouir comme d’immenses fleurs les voiles et parachutes de ces oiseaux étranges que viennent parfois croiser un ULM, un aigle royal ou un busard. Et toujours cette transparence de l’air qui semble faire loupe sur le moindre élément du paysage… Ici même la terre n’a pas son pareil pour jouer avec les deux grands cours d’eau qui la traversent et nourrissent au passage de larges canaux d’irrigation avant de se rencontrer. Les eaux embrassent tout.  Des barrages obturent les vallées et dessinent d’énormes lacs d’une étrange couleur turquoise à Camarasa, Canelles, Sant Llorenç de Montgai, Santa Anna et Rialbs. Parfois difficiles d’accès au bout de pistes improbables si l’on veut s’affranchir des fléchages, ces plans d’eau, outre le plaisir qu’ils offrent au regard, sont de véritable réserves naturelles pour la faune et la flore : canoë, aviron, planche à voile, baignade… Les plaisirs des eaux sont partout. De plus, la Noguera Pallaresa et le Segre ont gardé de leur naissance montagnarde une certaine turbulence. Ils attirent de très nombreux sportifs venus pratiquer les sports d’eaux vives : rafting, canyoning… ou simplement s’amuser. Les eaux, le plus souvent tranquilles ont littéralement changé le destin de la comarca qui est devenue une destination prisée pour tous ceux qui aiment l’exercice physique. Les falaises du Montsec sont un spot d’escalade  vertigineux doublé d’un terrain de jeu idéal pour la spéléologie car elles sont creusées de belles grottes profondes comme la Cova del Tabac ou la Cova Negra. Tous ces reliefs contrastés sont un paradis pour les fans de la randonnée et du VTT, tandis que les inconditionnels de la petite reine filent les long des routes. La Noguera a vraiment l’esprit nature et ne manquera pas de réveiller le sportif qui dort en vous.

Histoires de pierres

Un cadre aussi grandiose a inspiré la construction d’innombrables chapelles mais aussi de trois monastères majeurs. Celui de Santa Maria de Bellpuig de les Avellanes, à l’origine roman mais dont l’église est gothique, panthéon des comtes d’Urgell, est devenu au fil des ans une hostellerie prospère dans un cadre naturel de sous-bois et de vignes, idéal pour se relaxer. Partiellement détruit pendant la guerre d’Espagne par une explosion, le monastère de Gualter a su de son côté garder beaucoup de sa grandeur, encore perceptible dans ce qui reste du cloître, mais c’est le site, davantage que l’architecture qui est admirable. Deux autres collégiales méritent votre visite. Il s’agit de Sant Pere d’Àger, dont la construction se confond avec celle du château au point de prendre la physionomie d’une forteresse perchée. Sa tour évoque un doigt qui montrerait le ciel. Enfin, Sant Pere de Ponts, de style lombard, est magnifiquement restaurée. Pour autant, il ne faut pas oublier que nous nous situons sur une zone de frontière entre arabes et chrétiens au Moyen-âge, ce qui explique le nombre de châteaux en ruines qui couronnent les collines. Quelques éléments se détachent, notamment le château de Montsonis avec sa tour de l’hommage et ses fenêtres gothiques, l’imposant château de Preixens de style gothique tardif et aussi, le château totalement en ruines d’Alos de Balaguer qui réussit en quelques pierres éparses à respirer la puissance. Côté patrimoine encore, Balaguer, capitale de la comarca actuelle, mais surtout de la comarca historique, l’Urgell, est construite sur les flancs de deux très hautes collines. Le Segre, énorme et tranquille, coule à leurs pieds cachant sans doute quelques pépites oubliées par des dizaines de générations d’orpailleurs acharnés. Le centre historique, avec ses rues pavées et tortueuses, ses arcades en ogive tronquées sous lesquelles se blottissent de jolies boutiques aux étals colorés, et sa physionomie indéfinissablement orientale, est encore en grande partie enserré dans ses remparts. à côté de l‘église moderne se dresse le château de Formós, magnifique château construit sur la forteresse andalouse pour devenir la résidence des comtes d’Urgell. Son nom est dû aux sublimes peintures murales à motifs floraux et géométriques laissées par les musulmans. à deux kilomètres de la capitale, Santa Maria de les Franqueses constitue un magnifique exemple d’église romane. Un temps utilisée comme entrepôt agricole, elle vient d’être rendue au culte.

Histoire de terres

Sur des terres aussi résolument agricoles, les produits du cru sont de toute première qualité. Il n’est pas rare de rencontrer des prairies verticales littéralement mouchetées de brebis en train de paître dans le silence coloré de grenailles. La viande d’agneau et les fromages de brebis et de chèvre sont des stars de la comarca, mais au rayon élevage, il ne faut pas oublier… Les escargots. Au sud, des vignes soignées produisent les vins Costers del Segre et des « caves » excellents, particulièrement secs. Autour de Castelló de Farfanya, les oliviers donnent aux hommes une huile sirupeuse, verte, qui vient d’obtenir une médaille d’or au niveau de l’état espagnol. Les innombrables vergers de poiriers et de pommiers donnent in fine naissance à des confitures de choc, naturelles et délicieuses. Plus haut encore, les amandiers produisent à foison des fruits secs savoureux. Et bien sûr comme partout en Catalogne, des charcuteries remarquables tiennent le haut du pavé avec une valeur ajoutée, tout de même : l’air pur et sec permet un séchage optimal qui renferme les sucs ! Vous adorerez les chaussons farcis (panadons) ou la fougasse à la ratatouille (coca amb samfaina). Vous l’aurez compris, les quatre éléments se donnent rendez-vous dans la Noguera pour offrir un ciel, des eaux, une terre de culture, d’aventure et de plaisirs, un rude monde paysan qui a su se réinventer. Il n’attend plus que vous !

Pas de commentaire

Poster un commentaire