VOTRE MAGAZINE N° 107 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 107 EST EN KIOSQUE

Le Grand Penedès, Un Pays de routes et de chemins

03 Fév Le Grand Penedès, Un Pays de routes et de chemins

De partout, la mer reste visible, ourlet têtu, surfil de bleu profond qui définit et souligne l’horizon. Là-bas, au ras des vagues, les longues plages d’El Vendrell qui ont vu naître Pau Casals et le dramaturge Àngel Guimerà, celles de Cunit ou de Vilanova la Geltrú ouvrent leur ventre blond aux assauts de la mer. Le vieux Sitges étire son église, sentinelle de beauté étrange dans l’alignement soumis des sables, qui attend l’écho minéral du château de Calafell. C’est un monde de promenades maritimes majestueuses, de palmiers et de belles demeures. La lumière de l’hiver pare les façades ouvragées de dorures. Elles dressent en bord de mer un peuple debout de retables mystérieux le long des plages longues, blondes, dorées. Juste derrière, là où la vigne vient chercher le baiser salé du sable, l’armée des chemins commence sa marche vers les reliefs. Presque toutes les buttes, tertres ou collines tendent un geste de pierre vers le ciel clair : tours de guet, châteaux, fortifications… Ici, il y a mille ans, se sont affrontés Maures et Chrétiens. Il n’est pas rare, d’ailleurs, que les châteaux révèlent un soubassement massif qui trahit l’existence préalable d’une casbah maure. Pour tout découvrir de cette architecture militaire, sans rien perdre de la beauté des paysages, le Grand Penedès se laisse traverser de château en château. Sachez que la région historique ne recouvre pas tout à fait les lignes administratives des comarques du Baix et de l’Alt Penedès mais s’offre des incursions vers les hauteurs iodées du Garraf ou les limites de l’Anoia. Si vous aimez les balades, commencez par la route des châteaux de marche (Ruta dels Castells de Marca), une boucle qui serpente à travers les villages de Santa Margarida i Els Monjos, Olèrdola et Castellet i la Gornal. Ces trois châteaux de frontière ont en commun d’avoir été construits à des strictes fins défensives avant de devenir au fil des siècles de majestueuses résidences. Tous s’intègrent dans des paysages grandioses. Sinon, vous pouvez aussi vous offrir un circuit de rêve à décliner selon vos envies. Dans l’Alt Penedès, le château de Gelida, perché sur son éperon rocheux, propose un centre d’interprétation passionnant qui vous fera tout savoir sur les luttes religieuses et territoriales médiévales de ces terres disputées. Du mirador du château de Subirats, à l’ombre de la tour de près de 20 mètres de haut, offrez-vous une vue incroyable sur la barrière crayeuse et déchiquetée des montagnes de Montserrat !

La route des châteaux

Vous pourrez ensuite varier les plaisirs avec l’imposant Castell de Foix, quasiment intact avec sa herse et ses fenêtres gothiques, qui domine le lac du barrage homonyme, celui d’Olèrdola, immense, et celui de Sant Martí Sarroca, tous deux porteurs de mémoire ibère et romaine. Enfin les ruines évocatrices du château de La Granada, détruit par Philippe V en 1715 gardent la trace de leur grandeur révolue. Elles vous impressionneront. Le Baix Penedès n’est pas avare de merveilles non plus, avec le château de Calafell, planté face à la mer juste au-dessus de la ville, celui de Marmellar que l’architecte Puig i Cadafalch considérait comme l’exemple même de la forteresse romane, le château du Mas de la Muga, situé sur une falaise au-dessus des flots ou encore les ruines du Castell del Montmell qui trônent au-dessus de la plaine de Tarragone. Et toujours, cette alliance de la mémoire des hommes et de l’éternité sublime des paysages… Le Grand Penedès est certes, une terre du sud, comme le signent la couleur ocre de la terre et l’omniprésence de denses forêts de pins ocellées d’oliveraies abruptes dès que la vigne stoppe son ascension. Mais c’est aussi une terre nervurée de rivières : Mediona, Riudebitlles, Anoia et Laverno dessinent les chemins bleus qui relient notamment Torrelavit à Subirats en 43 km de paysages inoubliables : l’occasion de passer de la vigne aux oliviers, des sous-bois aux forêts, guidés par la marche des eaux.

Au fil de l’eau…

Au passage vous admirerez le système d’irrigation complexe avec ses vannes, ses canaux et ses retenues mais aussi les silhouettes abîmées d’anciens moulins à papier, une industrie qui fut ici prospère, eu égard à l’abondance du bois et de l’eau. à Sant Quinti de Mediona, des lacs et des fontaines vous attendent qui s’arrondissent en gouffres profonds. à Sant Sadurní, ne manquez pas les Caves Codorniu de pur style moderniste, le lac paisible de Can Codorniu, très agréable pour se promener tout au long de l’année ou encore le récif corallien du Serradet, où abondent fossiles et traces d’une mer antérieure. Enfin à Sant Pere de Riudebitlles vous attendent fontaines, parc planté de platanes, ruisseaux et sources jaillissantes. Le fil de l’eau déroule, tranquille, l’âme de cette terre. Une très belle promenade qui comblera amoureux de la nature et familles en quête de partage intergénérationnel. Où que vous soyez, un chemin court vers la colline et vous désigne du geste une chapelle, un ermitage, ou encore une de ces incroyables propriétés dotées d’une maison de maître moderniste, colorée de céramiques, hérissée de fers forgés, souvent desservie par une belle allée plantée d’une double rangée d’arbres. On les aperçoit depuis la route, mais rien ne vaut la bicyclette pour s’en approcher et en prendre toute la mesure. Justement, « Penedès à 360° », une initiative du Consell Comarcal de l’Alt Penedès, vous conseille plusieurs itinéraires pour découvrir selon vos envies et vos capacités physiques toutes les facettes du territoire : le premier, à réaliser en VTT se joue des reliefs, et permet de relier mer et montagne à travers un damier de paysages contrastés.

… et à vélo

Le second, réservé aux familles et aux cyclistes tranquilles, avides de verdure et de bon air ne demande pas d’effort surhumain, mais propose de sillonner paisiblement la campagne en admirant les éléments de petit patrimoine et les murs de pierre sèche. Enfin, le troisième, réservé aux plus courageux, propose une randonnée passionnante et sportive au cœur des paysages, un vrai trekking balisé. Après l’effort, s’il vous reste un peu de souffle, le paysage qui a l’art de prendre de la hauteur risque de vous le couper ! Pour mieux vous accompagner, cinq miradors ont été aménagés, ou plutôt poétisés !

Les miravinyes

À Torrelavit, sur la colline de la Malgranada, juste à côté du centre d’interprétation de l’eau, une chaise géante domine le panorama et les méandres de la rivière Mediona. À Miranya la Bardera, juste à côté d’une ferme magnifique érigée au XIVe siècle, contemplez les belles maisons modernistes de Gelida et le hameau gothique du palais de Torre-ramona. À Avinyonet, le mirador La Vrille vous dévoile une vue unique sur les vignes et sur l’ermitage de Sant Sebastià dels Gorgs mais aussi sur les vergers de pêchers d’Ordal, célèbres dans toute la Catalogne. Offrez-vous une vraie carte postale sur la capitale de l’Alt Penedès, Vilafranca, avec le Miravinya Sant Pau, et des vues uniques sur le château de Peynafort et celui de Castellet i la Gornal. Enfin, ne faites sous aucun prétexte l’impasse sur le Balcon du Penedès, à Font-Rubi ! Imaginez un vrai balcon de fer forgé de nobles proportions et une vue panoramique incroyable sur toute la comarca historique qui révèle le sanctuaire de la vierge de Foix. Vous pourrez aussi admirer, depuis le balcon, une curiosité, le Parc dels Talls, un site qui s’articule autour de quatre étangs créés à la faveur de l’exploitation du gypse, aujourd’hui stoppée. La nature a repris ce lieu totalement dû à l’activité humaine pour en faire un sanctuaire ornithologique peuplé par une trentaine d’espèces d’oiseaux. Un joli symbole. Le Grand Penedès ouvre ses routes et ses chemins. Il tend ses bras d’eau et de terre à tous ceux qui sont prêts à faire l’effort de le connaître et de l’aimer. Et une chose est sûre, vous l’aimerez !

Pas de commentaire

Poster un commentaire