VOTRE MAGAZINE N° 92 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 92 EST EN KIOSQUE

L’ESPLUGA DE FRANCOLI

11 Août L’ESPLUGA DE FRANCOLI

Le paysage aride, la haute colline crénelée de granit et de chênes verts, les vignes soignées rappellent irrésistiblement les Corbières. Nous sommes à quelques kilomètres de Montblanc et de Poblet, au cœur de la Catalogne. Entre la rivière qui lui a donné son nom et la roche à laquelle il s’adosse, s’étend le village de l’Espluga, vêtu d’ocre et de blanc. Sur le ciel se détachent le clocher et un énorme bâtiment moderniste.

ESPLUGA DE FRANCOLIClic clac

Nous sommes sur la route des Hospitaliers et des Templiers, mais aussi sur la route des Cisterciens. Le vieux village médiéval a su se préserver. Un groupe de touristes suit un guide dans les rues étroites ; il leur montre l’ancien emplacement du château templier en haut de la colline, une construction colossale qui dominait la plaine. Coup d’œil sur deux rues particulièrement étroites et sombres : l’ancien quartier juif, le call.

Travelling avant

Un petit musée sans prétention chante les vertus de la vie rurale, sur ces terres nées de la vigne. D’ailleurs, la reine du village se dresse, majestueuse et grandiose, dessinée par le grand Père Domenech i Roura et édifiée en 1913. C’est la cave coopérative, une cathédrale du vin, avec ses toits pointus et l’arcature cambrée de ses fenêtres cerclées de briques. Une merveille d’audace et d’équilibre qui attire de nombreux visiteurs.

Zoom

L’Espluga ne se refuse rien. Nous notons la présence de deux églises. L’ancienne, dédiée à Saint Michel Archange, à l’image des moines soldats du Temple, semble osciller entre roman et gothique. La seconde, néoclassique, fut construite au XIXe siècle avec les pierres du château démoli. Il reste aussi l’ancien hôpital qui remonte au XIVe siècle, aujourd’hui transformé en bibliothèque et en centre culturel.

Travelling arrière

Après l’église, il semble que les vignes aient dicté le destin des hommes : l’ancienne distillerie Fassina Balanyà restaurée, propose une promenade passionnante entre les alambics. Sur une place du village el passeig Canyelles, une étrange rampe de fer forgé réalisée par les artisans du village représente plusieurs métiers d’autrefois. Mention spéciale pour la jolie façade de la mairie avec son beau portail voûté.

Flou artistique

En contrebas du village, une jolie fontaine s’offre à nous après une volée d’escaliers de pierre : c’est la source de la rivière Francoli qui s’écoule joyeusement sous une arche de pierre, veillée par une vierge dans sa niche. Encore plus bas, une autre fontaine en arc de cercle lance le gazouillis de ses 17 jets d’eau dans une vasque arrondie.

Contrechamp

Le must se trouve un peu à l’écart : il s’agit des grottes préhistoriques les plus longues du monde, habitées dès le paléolithique et annoncées par un étrange monument : un arc de cercle métallique surmontant un monolithe. En repartant, nous notons, entre les arbres la silhouette d’un ermitage, celui de la Santíssima Trinitat.

Pas de commentaire

Poster un commentaire