VOTRE MAGAZINE N° 96 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 96 EST EN KIOSQUE

Moncho, le roi du Bolero

30 Mar Moncho, le roi du Bolero

Ramon Calabuch Batista, plus connu sous le nom de Moncho, est un chanteur catalan d’origine gitane spécialisé dans l’interprétation des boléros, qui a enregistré la plus grande partie de sa discographie en langue castillane. On le désigne souvent comme le « gitan du boléro » ou le « roi du boléro » en Espagne, mais aussi dans le monde hispanophone sud-américain et en particulier à Cuba.

Moncho est né en 1940 dans le quartier de Gràcia à Barcelone, dans une famille de gitans catalans. Il a été bercé par la rumba catalane, entouré de grands artistes comme El Pescaílla, le mari de Lola Flores et aussi l’ensemble Evaristo et son orchestre antillais, qui l’invita à partager sa première scène. Moncho s’intéresse très vite au boléro de la Caraïbe et s’entoure de musiciens antillais pour mieux percer le mystère de cette musique. Au cours de sa carrière, Moncho a enregistré 34 disques de boléros en castillan et en catalan. Un de ses grands triomphes reste le boléro « Llevate-la », spécialement composé pour sa voix par Armando Manzanero, et « Hiza me lo otra vez », la bande sonore du film « Jámon, Jámon » de Bigas Luna. Au fil des années, il a collaboré avec les principales figures du boléro comme Ricard Miralles ou Francesc Burrull. Notons la qualité des adaptations des chansons de son ami Joan Manuel Serrat qui a d’ailleurs composé pour lui « Massa per mi », chanson qu’il a interprétée aux côtés du cultissime « Paraules d’amor » au Palau de la Música Catalana. En retour, Moncho a enregistré un hommage appuyé à Serrat intitulé « Per al meu amic Serrat » et même chanté en duo avec lui « Sinceramente tuyo ».

Tous les talents

Il s’est également produit avec Dyango et Eliades Ochoa et le groupe Ketama. En 2003, il a publié un album en catalan « On és la gent ? » dans lequel il chante avec Joan Isaac, et plus tard avec Pi de la Serra. Benny Motré, Alejandro Sanz, Miguel Poveda collaborent avec lui autour de disques et de poèmes. En 2005, Joan Isaac traduit pour lui la chanson « Penelope » de Joan Manuel Serrat, et il interprète des titres d’Albert Pla. Son spectacle « De La Havane à Barcelone, de la rumba au boléro » qui met en évidence les liens entre les musiques catalane et cubaine, est une véritable anthologie bientôt présentée au Liceu et au Teatro Nacional de La Havane. Son disque « El Tio Moncho » fait appel aux plus grands comme Diego el Cigala, Lolita, Niña Pastori, Tomatito, Josemi Carmona, Parrita, Montse Pardo, les sœurs Bautista et Jorge Pardo. L’album inclut un DVD. Pour ses cinquante ans de carrière, en 2010, Moncho invite ses amis sur la scène du Palau de la Música, avant de publier une biographie, intitulée, comme le spectacle, « Sangre de Bolero ». Et un nouveau disque en duo avec Tamara, intitulé « Encadenados ». Infatigable !

Pas de commentaire

Poster un commentaire