VOTRE MAGAZINE N° 121 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 121 EST EN KIOSQUE

Narcis Monturiol i Estarriol L’inventeur du 1er sous-marin

14 Mar Narcis Monturiol i Estarriol L’inventeur du 1er sous-marin

L’inventeur du premier sous-marin à propulsion mécanique est Catalan !
Né à Figuères, Narcis Monturiol fut aussi un grand passionné de lettres, d’art, d’astronomie, de philosophie et de politique. Il est mort en 1885.
Ruiné et oublié.

Il aura fallu du temps. Mais après Dalí, Narcis Monturiol (1819-1885) est aujourd’hui considéré comme le plus illustre citoyen de Figueres. Une rue porte évidemment son nom, la façade de sa maison natale montre une plaque en son souvenir, et l’année 2009 lui avait même été dédiée ! Il s’agissait en effet de ne pas manquer le 150e anniversaire de la mise à l’eau du sous-marin Ictineo dans le port de Barcelone. Ictineo, c’est le gros bébé de Monturiol auquel il donna vie dans les eaux de Barcelona en 1859. Le premier sous-marin à propulsion mécanique utilisant un combustible. Entièrement construit en bois, son corps de 7 m de long, rappelle la forme d’un poisson. La réplique de l’Ictineo I se trouve actuellement dans la cour du Musée Maritime de Barcelone. Un monument situé au croisement de la Diagonal et du Carrer Girona, rend également hommage à Monturiol, cet homme de génie, ce touche à tout qui avait commencé par des études de médecine avant de se tourner vers les sciences et techniques, tout en s’adonnant à l’activisme idéologique… Monturiol militait en effet pour un socialisme utopique, aux côtés d’autres intellectuels. Dans plusieurs revues, il défendait le pacifisme et le communisme, rejoignant même la communauté des Icariens. En 1846, Monturiol fondait également une revue… féministe, dans laquelle il promettait de défendre les femmes de la tyrannie des hommes ! Politiquement, il fut membre du Parti Fédéral, député de la Première République espagnole en 1873 avant de prendre la fonction de directeur de la Fabrique Nationale des Timbres et Monnaies à Madrid. Un lieu qui lui inspira d’ailleurs d’autres inventions, comme ce processus qui augmentait la vitesse de production du papier adhésif ! A son compteur d’autres trouvailles « folles », telles que la machine à cigarettes, un process de fabrication de savon à froid, des semelles de chaussures synthétiques, une colle à bois liquide, un vélographe… etc… Sans compter les projets de ce savant, dont le tramway aérien de Tarragona, l’acheminement des eaux du Ter vers Barcelona ou encore un système de conservation de la viande ! Bouillonnant d’idées, Monturiol est pourtant mort ruiné à Sant Marti de Provençals et totalement ignoré. La postérité lui a reconnu son fameux Ictineo. La marine espagnole a même donné le nom de Narcis Monturiol à trois de ses sous-marins, achetés à l’US Navy !

Pas de commentaire

Poster un commentaire