VOTRE MAGAZINE N° 108 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 108 EST EN KIOSQUE

PINEDA DE MAR, TOUT EST DANS LE NOM

09 Juil PINEDA DE MAR, TOUT EST DANS LE NOM

Le nom dit déjà presque tout de la jolie ville côtière et de son environnement de pinèdes sous la masse tutélaire de la Serra du Montnegre, il faut le prendre comme un encouragement à la découverte. Et elle vaut le détour !

Pineda n’est pas un village, mais une grande ville, qui s’est développée de manière exponentielle au XXe siècle, quand l’industrie a remplacé l’activité viticole en souffrance à cause du phylloxéra », explique Jaume,  patron de café. « Elle dispose donc de tous les services inhérents à ce statut avec une plus-value de choix, un environnement à la fois maritime et montagneux qui en fait une petite capitale touristique ». En effet, la ville est construite sur l’étroite bande littorale qui ourle d’un côté la méditerranée et de l’autre les massifs du Montnegre. Ses rues commerçantes, bordées de terrasses et de petites boutiques pour certaines restées en l’état depuis quelques décennies, s’organisent autour de l’église, énorme, dotée d’un grand fronton baroque portant des sgraffites qui imitent un damier oblique, et surmontée d’un beau clocher octogonal. De beaux bâtiments des XVe et XVIe siècles aux airs de bastides confèrent un sceau d’authenticité bienvenu comme Can Jaupí. Partout la ville médiévale affleure avec ses tours de guet et son plan de rues tourmenté. Notre conseil : ne boudez pas le petit train touristique qui se faufile dans les ruelles et vous permet de ne pas perdre une miette du paysage urbain ! Vous ne manquerez pas de noter les nombreux espaces verts et la présence, un peu partout d’aires de jeux. Pineda est une destination familiale labellisée et ça se voit ! Aux alentours, l’histoire a laissé son empreinte profonde. L’aqueduc romain de Can Cua possède encore quatre arcades et une canalisation quasiment intacte. Il mesurait à l’origine 3,5 km de longueur et 29 mètres de hauteur. à proximité s’élève Can palau de la Guitarra, un mas fortifié aujourd’hui transformé en restaurant. Le Pont du diable, de style romain tardif, au début de notre ère, enjambe la rivière. Le moulin à farine de Cal Marquès construit près de l’eau, raconte le labeur des paysans et le creusement patient des terrasses arables sur les brûlis des pinèdes. Oliveraies et potagers ont remplacé les anciennes cultures de céréales et participent à la grande aventure maraîchère du Maresme, considéré comme le jardin de la Catalogne et célèbre pour ses primeurs. Derrière la ville, il suffit de suivre la voie verte pour se retrouver en plein parc du Montnegre et du Corredor, 15 000 hectares de chemins creux, de prairies, de vignes et de belvédères traversés de rivières. Grâce à l’humidité venue de la mer, la végétation y est particulièrement luxuriante, d’autant que les pins maritimes ont remplacé les anciennes vignes abandonnées au temps du phylloxéra. Un paradis à taille humaine pour tous ceux qui aiment la vie sauvage, les fous de VTT et de trail, les inconditionnels de la randonnée en famille, les cavaliers et les aventuriers dans l’âme. D’autant qu’avec les chaleurs parfois torrides des bords de plage, la fraîcheur des ombrages est un havre d’apaisement.  Attention, il y a dans le parc des éleveurs en activité ! « Je n’ai pas voulu quitter le petit mas de mes parents. Je ne m’en sentais pas le droit. Alors j’ai choisi de continuer à m’occuper de mes chèvres et de mes brebis. Comme la terre est bonne, j’ai un grand potager et beaucoup de fruitiers. Ici, ma femme et moi vivons au cœur de la nature, sans bruits et sans voitures ! » raconte Sennen. Partout, les trouées sur la mer offrent des vues magnifiques, souvent vierges de toute construction et donnent un sentiment de liberté incomparable. Des zones de pique-nique particulièrement agréables invitent à de longues haltes et des plans sont disponibles dans les points-info. Aucun risque de vous perdre ! L’office du tourisme propose des circuits de tous niveaux qui vous feront vivre des moments inoubliables.

Bougez, vivez, osez !

Au passage vous croiserez des restes de villages ibères, des petites chapelles romanes perdues dans le vert, des dolmens néolithiques, une ancienne carrière devenue lagune et sanctuaire pour les oiseaux, et surtout, de belles cascades qui invitent à des séquences-fraîcheur mémorables ! Récompense suprême, les ruines du château de Montpalau situées sur un époustouflant mirador naturel. Ici, la montagne aime avoir les pieds dans l’eau pour mieux contempler le large. Côté mer, Pineda possède une élégante ligne maritime qui se décline en une belle et longue promenade ombragée de palmiers. Comme pour la plupart des villes du Maresme la voie ferrée longe la mer et constitue un obstacle entre les maisons et les plages qui sont desservies par de nombreux passages souterrains accessibles aux poussettes et aux personnes handicapées. On oublie très vite ce tout petit inconvénient devant la beauté des plages qui, toutes, battent pavillon bleu. La plage dels « pescadors »  (des pêcheurs) abrite un Baby Center et un Mini-Beach Club. C’est le point de ralliement de toutes les familles qui comptent des enfants en bas âge, d’autant que les activités se font en français, catalan, castillan, russe et allemand, un joyeux mélange propice à l’éveil et au partage. « Voilà déjà quatre ans que nous venons à Pineda. Je suis exigeante, je veux tous les avantages de la ville et tous les avantages de la campagne. à Pineda, j’ai trouvé ça ! Mes enfants ont leurs activités, moi les miennes, ce sont des vraies vacances pour les deux » raconte Fred, perpignanaise. Une belle sculpture monumentale représentant un visage de femme aux yeux fermés, tournée vers le soleil, signée Teddy Cobeña, règne sur le décor. Sur la Plage de Poblenou, toute proche de Calella, nos compagnons à quatre pattes sont admis en toute légalité à courir sur la grève et à partager les plaisirs de la baignade sans stress. Enfin, le must local, la sublime platja dels pins, (plage des pins) installée dans une magnifique pinède qui comprend des zones de pique-nique sous les ombrages. Attention, elles sont prises d’assaut ! Le club et la base nautique y ont également élu domicile. Idéal pour faire de la voile, apprendre à naviguer, tout savoir avec la maison de la culture, faire du catamaran, du patin catalan, du windsurf, de l’Optimist, du wakeboard, du ski nautique, avec ou sans moniteur. Si vous êtes accompagnés d’adolescents, c’est le jackpot ! Vous pouvez aussi opter sans vous fatiguer pour des mini-croisières jusqu’à Tossa et vous offrir le plaisir de contempler le paysage depuis la mer. Enfin, pour les amoureux inconditionnels du farniente au soleil et de la baignade tranquille, la plage de la Riera, située, comme son nom l’indique près de l’embouchure de la rivière, est faite pour vous. Vous y trouverez tout de même des activités d’aquagym et de volley, pour ne jamais perdre votre forme de vue ! Envie de repos ? Et si vous optiez pour une surprise culturelle ? La Fondation Tharrats d’Arts Graphiques accueille une très belle collection de dessins et tableaux : Miró, Tàpies, Brossa, Clavé, Subirachs, Guinovart, Ràfols Casamada, Duchamp… et propose même des ateliers de dessin. à moins que le repos du guerrier ne se transforme en halte gourmande ? Les xiringuitos et les petits restaurants affirment leur identité marine en servant des plats typés à base de gambes et de calamars et les fruits et légumes, excellents, relèvent tous du kilomètre zéro.

Retour vers le passé

« Ici c’est le jardin qui dicte la cuisine, on vit à l’heure du haricot ganxet, puis à l’heure du petit pois, puis à celle de la fraise et toute l’année au rythme de produits de la pêche. Ça nous donne une authenticité particulière parce qu’on n’a rien perdu des leçons des anciens » explique Lluc, cuisinier et traiteur. Le soir venu, Pineda se remplit de musique. La trobada de puntaires du premier week-end de juin vous transportera au pays minutieux et créatif des dentellières, une jolie plongée dans le passé. Enfin les marchés, hauts en couleur, vous raviront. Tous les jours, sur la Place de la Mer, c’est la foire-marché d’été avec une centaine de stands. Le mercredi, c’est le marché de Poblenou, et le vendredi, les stands de toutes sortes envahissent la promenade maritime. Une belle occasion de vous immerger dans la vie locale ! Pineda del Mar est comme ça : hospitalière et sans chichis, généreuse et naturelle.  Elle a tout pour vous surprendre et vous retenir !

Pas de commentaire

Poster un commentaire