VOTRE MAGAZINE N° 90 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 90 EST EN KIOSQUE

Rafael Masó i Valentí L’architecte qui changea le visage de Girona

28 Avr Rafael Masó i Valentí L’architecte qui changea le visage de Girona

Cet architecte héritier de Gaudí introduisit le noucentisme, mouvement architectural catalan du début du XXe siècle, dans sa ville natale, Girona, la transformant à jamais. Aujourd’hui encore, ses œuvres sont omniprésentes dans la cité.
Il fut l’un des grands hommes de Girona. De ceux qui participèrent à la modernisation de la cité catalane. Pendant les premières décennies du XXe siècle, l’architecte Rafael Masó i Valentí introduisit le noucentisme dans sa ville natale. Il inventa des formes et des volumes mêlant une conception nouvelle de l’architecture à une farouche attache à l’héritage traditionnel. Une œuvre que l’on découvre aujourd’hui encore avec joie en parcourant la ville.

De Girona, on connaît l’impressionnante cathédrale gothique et les ruelles médiévales du cœur de ville, dont le Call, quartier juif. Mais la cité catalane attire et intrigue également de par une richesse architecturale plus récente : le noucentisme, l’art nouveau catalan. Ici plus encore que dans d’autres villes, il prit toute sa place au début du XXe siècle. Ce courant architectural dérivé et construit en réaction au modernisme, attaché à l’audace nouvelle, aux valeurs européennes, civiques, mais aussi à la transmission des spécificités culturelles catalanes, fut introduit par plusieurs architectes à Girona, mais son principal instigateur fut Rafael Masó i Valentí.

Gaudí, le modernisme et l’émulation des noucentistes

Un port droit, une longue barbe sombre et des moustaches parfaitement taillées, le tout servi par un regard vif  et des costumes impeccables. Tout, dans les photos d’époque de cet architecte né en 1880 et mort en 1935, à seulement 55 ans, évoque la marque de distinction des hommes issus des familles traditionalistes et érudites. Né à Girona, Rafael Masó ne partit à Barcelona que le temps de faire ses études. A l’époque, une formidable émulation faisait bouillonner le monde des arts dans la capitale catalane, dans le sillage du génie Antoni Gaudí. Pendant cette période de jeunesse, Rafael Masó participa à la création du noucentisme, au sein d’un groupe d’artistes et écrivains. Fidèle à ses idées et attaché à sa cité, il revint à Girona et y vécut pendant toute sa carrière. En résulte une richesse architecturale remarquable pour une ville de cette taille.

Le bloc Batlle et la farinera Teixidor

Maisons de riches particuliers, mais aussi immeubles d’habitation, usines, magasins, ses œuvres sont multiples. Parmi les plus marquantes, on notera le bloc Batlle, la farinera Teixidor, la maison Masó, dans laquelle il vécut avec son épouse, la Punxa (ou Casa Teixidor) et la maison Gispert Saüch. Certaines de ses constructions furent détruites, d’autres, peut-être trop osées pour ses clients, restèrent à l’état de plans. Aujourd’hui encore, on découvre et redécouvre avec délectation le génie de Masó et avec lui cette Girona commerçante, dynamique, qui, avec la vague du noucentisme, frémit sous un vent nouveau embrassant, bien au-delà de l’architecture, l’ensemble des domaines des arts et des lettres, et une vision générale du monde, dont Rafael Masó restera à jamais emblématique.

Pas de commentaire

Poster un commentaire