VOTRE MAGAZINE N° 88 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 88 EST EN KIOSQUE

Rupit i Pruit

18 Avr Rupit i Pruit

Le petit village de Rupit, entre Olot et Vic, est un bijou médiéval blotti dans les collines. On y admire ses linteaux sculptés, son pont suspendu, ses ruelles tortueuses… Mais aussi son impressionnante cascade de Salt de Sallent.

 
Rupit4Clic-clac

La passerelle ondule mollement, narguant le torrent. Cet ouvrage n’est pas le plus ancien de Rupit, mais bien celui qui marque le plus les esprits peu enclins à jouer les Indiana Jones d’opérette. Mais, puisqu’il faut y aller… Nous voilà donc avançant, quelques mètres au-dessus du vide, sur ce beau pont suspendu réalisé par un étonnant trio, formé de deux artisans de Rupit… Et d’un nageur de fond !

Travelling avant

Une fois sur l’autre rive, c’est le cœur du village qui s’offre à nous. Blotties au creux de la montagne, les maisons forment un dédale de ruelles typiquement médiévales. Imaginez ! Aux XVIe et XVIIe siècles, Rupit était le bourg le plus important des environs. Ici vivaient de nombreux commerçants et artisans qui ont laissé pour témoignage des linteaux de maisons sculptés.

Zoom

Nous déambulons le nez en l’air, admirant les inscriptions, parfois saugrenues. Sur la devanture de ce qui fut une pharmacie au XVIIe siècle, l’apothicaire fit apposer en latin : « De la terre, Dieu a créé les médicaments, et l’homme prudent ne les rejettera pas ».

Rupit2Flash

On monte et descend la rue tortueuse du Fossar à l’envie, le nez rivé aux bâtisses. Plusieurs d’entre elles ont des détails, balcons, rampes ou encore porches, représentés au « Poble Espanyol de Barcelona », ce village-musée grandeur nature.

Travelling arrière

On admire l’église Sant Miquel et son retable baroque de 1633, ainsi que le château, puis, en bons vivants, nous filons chez Laura. Avec ses immenses llonganisses (saucisses sèches) qui pendent sur toute la hauteur de la vitrine et mesurent jusqu’à deux mètres, impossible de la manquer. A l’intérieur, les photos anciennes parlent d’une époque où l’Angeleta, la mère de Laura, tenait la boutique.

Flou artistique

Une époque où la vie du village était rythmée par la « matança del porc » (on tuait le cochon), pratiquée en pleine rue. Non loin de chez Laura, nous descendons une ruelle qui passe sous un porche et se transforme en chemin, surplombant les potagers. Ce petit sentier mène à l’une des plus belles vues de la région : la cascade de Salt de Sallent.

rupit3Contrechamp

Nos pieds fébriles sont maintenant posés sur une falaise impressionnante. Un torrent débouche de la forêt, traverse nonchalamment les roches plates et file s’écraser violemment… Quelque 100 mètres plus bas. Avant de rentrer, nous réalisons un petit détour par le village voisin de Tavertet, qui offre lui aussi un impressionnant panorama… Sur le barrage de Sau, cette fois.

Pas de commentaire

Poster un commentaire