VOTRE MAGAZINE N° 92 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 92 EST EN KIOSQUE

Sant Julià de Vilatorta

02 Oct Sant Julià de Vilatorta

Clic clac

Soudain la plaine de Vic se cambre pour donner naissance aux reliefs des montagnes des Guilleries, la route devient plus sinueuse et trace entre les bois profonds, dominés par les pins et quelques rares chênes verts qu’on dirait égarés. On devine au vert marqué de la végétation, aux pierres moussues qui bordent la route, l’omniprésence de l’eau, des sources. C’est là, à 750 m d’altitude, qu’apparait le joli village de Sant Julià de Vilatorta surmonté de son château, Sant Llorenç del Munt.

Travelling avant

Le vieux village a gardé du Moyen âge son enceinte, la sagrera, ses rues étroites, courbes et pentues, mais son identité la plus remarquable, réside dans ses maisons de maître construites ou restaurées dans un mélange de néogothique et de noucentisme, aux façades ornées de dessins et de motifs floraux, qui encadrent le dessin des fenêtres, des portes et des lignes de force architecturales : Ca la Pipaire, Can menció, Can Pallàs, Can Valls, Ca la Manyana, Casa Núria, un vrai florilège.

Zoom

Un magnifique bâtiment moderniste, à la fois sobre et ornemental, se distingue des simples demeures.  Il s’agit d’un collège autrefois dévolu aux orphelins pauvres, le Collège du Roser, construit grâce aux apports d’un mécène local, Josep Puig i Cunyer. La chapelle, un peu postérieure au reste de l’ensemble, présente un style clairement néogothique qui s’intègre parfaitement aux spécificités architecturales de l’école et n’est pas sans rappeler certains collèges britanniques.

Travelling arrière

L’église romane, consacrée en 1050 (quand même !) mérite largement le détour, non seulement pour son architecture partiellement intacte, mais aussi pour ses retables baroques, modestes et beaux. Un coup d’œil s’impose sur le parvis de les set fonts (des sept fontaines), merveilleusement agencé au début du siècle dernier par l’architecte local, Miquel Pallàs, qui abrite encore les ruines de l’ancienne forteresse de Bellpuig, également connue sous le nom de Castell dels Moros (château des Maures).

Flou artistique

Au bout d’une petite route menant à un beau mas, le Mas Albareda, nous voilà devant une toute petite chapelle de pierre datant de la fin du XVIIIe siècle, placée sous l’invocation de Saint Roch, selon les termes d’un vœu formulé par l’ensemble du peuple pour conjurer la peste qui avait fait de très sérieux ravages dans la population. Le petit ermitage, humble et modeste émeut par la foi naïve que manifeste le caractère frustre de son architecture.

Contrechamp

En partant, nous montons jusqu’à l’imposant château de Sant Llorenç del Munt qui fut au fil des siècles,  successivement forteresse défensive et couvent augustinien. Aujourd’hui, il appartient à un particulier, mais l’élégance de sa restauration et la splendeur de son site, valent largement le détour, sans parler de la vue qui s’offre à nous et qui embrasse à la fois, la plaine de Vic et les reliefs tourmentés et boisés des mystérieuses Guilleries.

Pas de commentaire

Poster un commentaire