VOTRE MAGAZINE N° 105 EST EN KIOSQUE
VOTRE MAGAZINE N° 105 EST EN KIOSQUE

VISCA ! UNE MINE DE CADEAUX AU CŒUR DE PERPIGNAN

05 Déc VISCA ! UNE MINE DE CADEAUX AU CŒUR DE PERPIGNAN

En dix ans, Muriel Taurinyà et Nathalie Cursan ont imposé au cœur de Perpignan une oasis de catalanité populaire : La boutique Visca. Un inépuisable gisement de cadeaux typés et territoriaux, une mine d’or pour Noël…

Cap Catalogne : Bonjour les filles ! Vous venez de fêter vos dix ans et Visca a le vent en poupe…

Muriel : Je crois que nous avons ouvert à un moment clé, un moment de conscience citoyenne après la tentative d’appeler ce territoire Septimanie et celle de réduire les libertés catalanes au sud. À travers notre choix de produits, nous voulons montrer une identité, mais aussi un art de vivre, de partager. Avec, bien sûr, la défense constante et implicite de la langue, mais sans être exclusive. On tient beaucoup à cette idée d’ouverture. Nous, on est là pour donner un désir de catalanité. Pour encourager les autochtones à se réapproprier leur culture mais aussi pour lancer une invitation au partage et pour donner des clés de compréhension !

CC : Ça, c’est beaucoup plus que le rôle de commerçants de cadeaux catalans…

Nathalie : (Rires !) Oui, ça s’inscrit dans une démarche militante pour ce pays, sa culture, son avenir. Un petit cadeau bien choisi peut être un excellent ambassadeur. Et puis, on parie toujours sur l’humour ! Beaucoup de nos gadgets « identitaires » sont en fait une expression d’autodérision, ils distillent une certaine caricature des mœurs locales.

CC : C’est le sang du Conflent ?

Muriel : Ma famille est de Ballestavy. On ne naît pas impunément au pied du Canigou… Celle de Nathalie est de Bages ! On fait des castells, on danse la sardane, on sillonne le territoire, on fait partie de plein d’associations, Visca c’est le résultat, la synthèse de tout ça.

CC : Les objets proposés sont-ils tous vecteurs d’une identité catalane ?

Nathalie : Célébrer la Catalogne du nord, la faire connaître, c’est jongler avec cette dualité linguistique, mais c’est aussi allier les sigles catalans, les logos indépendantistes, les références au Roussillon et même au 66 du département. Nous sommes tout ça et Visca se veut le miroir du réel. On se régale d’aider les clients à choisir un cadeau, il n’y a pas un seul produit ici qui ne soit pas un message.

CC : Vous ne tournez pas le dos à la gastronomie…

Muriel : Non, on aime bien faire partager le territoire avec des petits produits phare de très haute tenue, des produits artisanaux, nés de la terre, du sel, du vinaigre, du vin… L’idée, c’est que le client reparte avec un peu de terre catalane à ses souliers et dans le cœur, qu’il achète une vieille affiche de Collioure ou d’Amélie, un t-shirt à thème, des vigatanes ou des piques à escargot !

CC : Justement, que proposez-vous aux gens qui viennent pour faire leurs cadeaux de Noël ?

Nathalie : D’abord une très large gamme de prix qui commence à 3 euros ! Chez Visca on peut faire plaisir avec de petites choses et c’est une des clés de notre succès. Si on pense gourmand, on peut suggérer un sachet de belles rousquilles, une fiole de l’huile magique du moulin de Millas, des tapenades d’anthologie, des vinaigres tirés de nos meilleurs vins, des moutardes des Légendes de Pyrène, de la fleur de sel de nos étangs, de la bière Cap d’Ona, l’une des meilleures du monde, du vin doux de Maury, du pain d’épices de Tautavel… Quand on vient nous voir pour un cadeau, on donne toujours la priorité à ce qui exprime le mieux le savoir-faire local. Du coup on a une belle diversité ! Pour Noël, les gens achètent souvent le porró qui va permettre la dégustation ad hoc des vins. Ensuite nous avons de la vaisselle, avec des mugs humoristiques, des verres décorés d’un escargot, des tasses avec le burro catalan ou la senyera… De quoi ajouter une touche catalane à la table !

CC : Mais vous avez aussi des cadeaux ciblés selon l’âge et le sexe…

Muriel : En effet, on a même une gamme bébé avec des serviettes, des grenouillères, des nounours, des doudous catalans ! Ou une gamme geek avec des tapis de souris en sang et or ! Nous avons pour tout le monde une belle série de t-shirts, de tabliers de cuisine de belle facture, de maniques, de beaux torchons floqués ou brodés avec toutes sortes d’inscriptions comme « menja i calla » ( mange et tais-toi) ou « bon profit » (bon appétit), de très beaux couteaux catalans fabriqués à Solsona de la marque Pallarès, des porte-clés roussillonnais ou indépendantistes, des crayons, des tours de cou avec l’estelada, le drapeau indépendantiste… des chemins de table. Ce n’est pas les idées qui manquent à Visca ! J’allais oublier les sacs en paille ou en tissu ! Et les magnets ! C’est presque impossible de donner toute la liste, il faut venir voir. à Perpignan on trouve plein de santons pour les pessebres, mais pas de caganer, sauf chez nous ! On sert ainsi à compléter l’existant. On aime bien être cette touche de vérité, d’authenticité. Un peu comme une enclave du sud ici.

CC : Dans le genre militant, aussi un passeport catalan !

Nathalie : On se rassure c’est juste une couverture pour les passeports existants, mais oui, c’est un cadeau identitaire ludique et prisé. Un clin d’œil.

CC : Et bien sûr de la culture… De la musique et des livres !

Muriel : En musique, on a beaucoup de CD de gens d’ici, comme Al Chemist, Els Missatgers, Ralph Dumas, Jordi Barre, Joan Pau Giné, Gerard Jacquet, Joan Llorenç Solé, Pere Figueres, Albert Bueno, Muriel Perpinyà, l’Agram, Blues de Picolat… J’en oublie sans doute, il y en a tellement : toutes les générations, des morts et des vivants, pour bien exprimer la richesse qui est la nôtre, ici, au nord. Offrir un disque, c’est offrir un partage. Pour Noël, c’est toujours un choix gagnant. Et les sardanistes ne sont pas oubliés, on a tous les opus de la Mil·lenària et de la Tres Vents, de Mal de Caps…

CC : Vous avez aussi des disques de musiciens du sud ?

Nathalie : Vous savez à Visca ce distinguo n’existe pas. On vend des disques de musiciens catalans d’où qu’ils viennent, de Salses à Guardamar, et de Maó à la Franja ! On adore Antonia Font, mais on fait aussi des incursions vers l’opéra avec le grand Josep Carreras ou Jaume Aragall, on rêve sur les voix des enfants de l’Escolania de Montserrat ou celle de Miquel Poveda. Nous, ce qu’on veut montrer et faire aimer, c’est ce bouillonnement créatif qui a toujours caractérisé la culture catalane ! Peu importe le style.

CC : Et vous n’avez pas oublié les livres…

Muriel : Non, on a des livres sur l’USAP, sur la cuisine, les rancios, les vins, sur le pays avec des photographies magnifiques, et aussi des dictionnaires de la belle langue d’ici dans sa splendeur dialectale. Côté histoire, on propose une belle gamme qui va de la Fête de l’Ours au grenat catalan, des trabucaires à la Retirada. Tout pour comprendre les évolutions passées et à venir. Il faut vous dire que nous sommes un repaire pour les fans du Barça, de l’USAP et des Dragons Catalans, on a tout ce qu’il faut pour qu’ils puissent marquer leur différence dans les stades… la panoplie du parfait supporter les attend à Visca !

CC : Pour Noël, Visca est incontournable ?

En chœur : (Rires…) Disons que si on veut un cadeau original, catalan et abordable, avec toutes sortes d’informations sur le pays en prime, c’est la bonne adresse ! « Vine a Visca per Nadal, hi trobaràs el teu regal ! »

       viscaweb.net

Pas de commentaire

Poster un commentaire